Forum « demain le monde », au Grand Parquet, 35 rue d’Aubervilliers, Paris 18e.
Table ronde publique : 17h30-23h.

Avec Geneviève Azam (économiste), Marie-Hélène Bacqué (sociologue et urbaniste), Etienne Balibar (philosophe), Evelyne Cohen-Lemoine (consultante), Gérard Mauger (sociologue), Guillaume Pigeard de Gurbert (philosophe), Michèle Riot-Sarcey (historienne), Jacques Testart (biologiste).

Débat animé par : Patrick Apel-Muller (directeur de la rédaction de L’Humanité), Catherine Tricot (rédactrice en chef de Regards), et Michel Soudais (rédacteur en chef adjoint de Politis).

 

Les idées en acte !

Ce qui ne peut plus durer…

Il est devenu presque banal de dire que « nous » aurions perdu la bataille des idées. Ainsi s’expliquerait en bonne partie la situation politique catastrophique dans toute l’Europe, le mutisme de la gauche, la domination de la droite et même l’inquiétante croissance des populismes racistes et xénophobes. Mais qui est ce « nous » fautif et défaillant ? Les intellectuels producteurs d’idées qui, comme on le disait dans les années 80, se seraient tus et résignés ? Les forces de gauches qui auraient été sourdes à une pensée critique dont les débats et les publications montrent pourtant une nouvelle vivacité ? La société elle-même qui serait devenue imperméable à la contestation du nouvel ordre capitaliste ? Ou le problème provient-il des séparations et des oppositions qui, dans le foisonnement idéologique d’une période de révolution des sociétés, des modes de production et des cultures, divisent et affaiblissent le mouvement critique d’ensemble ?

Nous voulons mettre en discussion ces hypothèses. Et nous demander ensemble s’il n’y a pas désormais une urgente nécessité de dépasser la fragmentation pour construire, à partir des différences, un commun capable d’inspirer l’action et d’ouvrir de nouvelles pistes de transformation sociale.

 

À l’initiative de :

Analyses et Documents économiques – Appel des appels – Ars Industrialis – Attac – Cassandre/Horschamp – Cités – ContreTemps – Écologie et Politique – Économistes atterrés – Écorev – Espaces Marx – Fondation Gabriel Péri – Fondation Copernic – Institut de recherches de la FSU – Golias – La Bande Passante – La Décroissance – La Ligue des Droits de l’Homme – La Parole Errante – La vie est à nous – Les Amis de l’Humanité – Les Amis du Monde diplomatique – l’Humanité – Mémoire des luttes – Mouvements – OMOS – Politis – Regards – Savoir/agir – Société Louise Michel – Transform ! – Z’Indigné(e)s.

 

Fondations, associations et publications engagées dans le débat intellectuel, politique et culturel, nous nous proposons de créer durablement un lieu d’expressions, d’échanges et de confrontations sur les enjeux contemporains de civilisation.

Notre époque est en effet celle de métamorphoses extraordinaires dans la connaissance, la communication, les possibilités de satisfaire les aspirations essentielles de tous les êtres humains, le métissage des cultures. A l’inverse, on voit s’accumuler les régressions et les dangers : chômage, pauvreté, inégalités, discriminations et dominations, crise écologique, conditionnements des esprits, épuisement de la démocratie… Nous pensons que ces turbulences chaotiques qui déchirent nos sociétés ne proviennent pas d’une crise comme une autre, mais de l’incapacité d’un système, dominé par la cupidité arrogante. Nous approchons d’une bifurcation de civilisation : ira-t-on vers le mieux ou le pire pour le genre humain, tout l’enjeu est là.

Notre objectif est que se rencontrent et dialoguent celles et ceux qui, dans tous les domaines – philosophie, économie, littérature, arts, sciences, social, genre… – réfléchissent à la crise actuelle et explorent de nouvelles façons d’imaginer et d’organiser la société, de vivre et de penser. Nous voulons ainsi contribuer à ce que se dessine progressivement un nouvel horizon, permettant de s’y projeter et de se mobiliser.

 

Controverses productives ?

Pourquoi des controverses productives ? Tout simplement parce que les débats qui traversent et parfois opposent les différents courants de la « pensée critique »
la rendent aujourd’hui largement inaudible en dehors de ses protagonistes eux-mêmes.

Exemples. Parmi les partisans déterminés d’un mouvement émancipateur, certains considèrent que rien ne pourra avancer en dehors d’une restauration des souverainetés
nationales, alors que d’autres considèrent que la démocratie doit se penser aujourd’hui en dehors de ce cadre. Certains cherchent l’issue à la crise dans une reprise de la croissance, et d’autres dans une remise en question de cet objectif. Certains cherchent à identifier un nouvel acteur de classe, et d’autres pensent en termes « d’hyper-classe », ou de « multitude ». Certains avancent l’idée d’une transformation du pouvoir d’Etat, et d’autres contestent que la prise du pouvoir soit un objectif pertinent. Et ainsi de suite…

Il serait illusoire de vouloir unifier ces courants : ils expriment des hypothèses sur la nature des bouleversements en cours de l’ordre existant, et donc sur la façon d’y faire face,
sans qu’aucune expérience ou pratique concrète n’ait encore permis de les valider ou de les écarter. Mais il serait tout à fait dommageable de ne pas mener entre eux les débats et les confrontations qui permettront, au fur et à mesure des échanges et des expériences, de faire avancer du commun dans les concepts et les analyses.

Notre objectif est, dans la durée, sur le site du forum et lors de rencontres publiques, de dépasser le stade de l’énoncé des thèses en présence pour parvenir à croiser les
arguments et faire ainsi évoluer le débat et la réflexion. Nous avons cherché à identifier certaines de ces « controverses productives » : Que faut-il avoir pour être ? / Dans quel
monde voulons-nous vivre ? / Repenser la démocratie ? / Dépasser le système ? / Réinventer la politique ?. La liste n’en est évidemment pas exhaustive, loin de là. Nombre
d’autres questions sont à poser auxquelles nous allons collectivement travailler au fur et à mesure des débats.

 

Soutiens

Christophe AGUITON, Chercheur • Nils ANDERSSON, journaliste • Patrick APEL-MULLER, directeur de la Rédaction de l’Humanité • Paul ARIES, politologue • Ariane ASCARIDE, comédienne • Gérard ASCHIERI, syndicaliste • Clémentine AUTAIN, journaliste • Geneviève AZAM, Universitaire • Daniel BACHET, Universitaire • Étienne BALIBAR, philosophe • Yves BAUNAY • Miguel BENASAYAG, philosophe • Jacques BIDET, Universitaire • Laurent BONELLI, Universitaire • Joëlle BORDET, Psychosociologue • Alain CAILLÉ, sociologue • Bernard CASSEN, président d’honneur d’ATTAC, secrétaire général de Mémoire des luttes • Julie CAUPENNE, enseignante et secrétaire générale de l’Appel des appels • Bernard CAVANNA, compositeur et directeur de conservatoire • Patrick CHAMOISEAU, écrivain • Bruno CHAUDRET, directeur de recherche au CNRS • Michel CHAUVIÈRE, directeur de recherche au CNRS • Paul CHEMETOV, architecte / urbaniste • Bruno CLEMENTIN casseurs de pub • Évelyne COHENLEMOINE, militante écologiste • Patrice COHENSÉAT, président d’Espaces-Marx • Gabriel COLLETIS, Universitaire • Pierre CONCIALDI, économiste • Philippe CORCUFF, Universitaire • Jacques COSSART, économiste • Thomas COUTROT, économiste • Claude DEBONS, syndicaliste • Bernard DEFAIX, syndicaliste • Christophe DEJOURS, Psychiatre, psychanalyste • Marie-José DEL VOLGO, Universitaire • Christine DELPHY, philosophe • Jean Pierre DUBOIS, professeur de droit constitutionnel, • Jean-Numa DUCANGE, historien • Michel DUFFOUR, ancien ministre • Dany-Robert DUFOUR, philosophe • Maryse DUMAS, syndicaliste • Marie DURU-BELLAT, sociologue • Guillaume DUVAL, journaliste • Éric FASSIN, sociologue • Fabrice FLIPO, revue Mouvements • Ginette FRANCEQUIN, maître de conférence au CNAM • Dan FRANCK, écrivain • Bernard FRIOT, sociologue • Nicolas FRIZE, compositeur • Jean GADREY, économiste • Isabelle GARO, philosophe • Armand GATTI, poète, auteur, metteur en scène, réalisateur • Élisabeth GAUTHIER, direction de Transform • Daniel GAXIE, politiste • Bertrand GEAY, sociologue • Jacques GÉNÉREUX, économiste • Susan GEORGE, écrivaine • François GÈZE, éditeur • Sylviane GIAMPINO, psychanalyste et psychologue • Maurice GODELIER, anthropologue • Roland GORI, psychanalyste, porte parole de l’Appel des Appels • Bénédicte GOUSSAULT, OMOS • Janette HABEL, politologue • Jean Marie HARRIBEY, économiste • Michel HUSSON, économiste • Florence JANY-CATRICE, économiste • Raoul Marc JENNAR, essayiste • Isaac JOSHUA, économiste • Sami JOSHUA, professeur émérite • Alain JOXE, sociologue • Jean Pierre KAHANE, mathématicien • Pierre KHALFA co-président de la fondation Copernic • Danielle KERGOAT, sociologue • Razmig KEUCHEYAN, sociologue • Michel KOEBEL, sociologue • Thomas LACOSTE, réalisateur, scénariste et éditeur • Michel LAURENT, responsable du LEM • Christian LAVAL, sociologue • Olivier LE COUR-GRANDMAISON, historien • Daniel LE SCORNET • Claire LE STRAT sociologue • Frédéric LEBARON, sociologue • Rémi LEFEVRE, professeur de sciences politiques • Fabrice LEROY • Danièle LINHART, sociologue • Alain LIPIETZ, économiste • Jean LOJKINE, directeur de recherche honoraire CNRS • Michaêl LÖWY, Chercheur CNRS • Bernard LUBAT, Musicien • Marc MANGENOT, co-trésorier de la Fondation Copernic • Nasser MANSOURI GUILANI, Analyses et Documents économiques • Roger MARTELLI, co-directeur de la revue Regard • Jean Louis MARTINELLI, metteur en scène, directeur de théâtre • Christiane MARTY, ATTAC • Copernic • Michel MASO, Fondation Gabriel Péri • Gustave MASSIAH, ingénieur et économiste • Gérard MAUGER, directeur de recherches CNRS • Dominique MÉDA, philosophe et sociologue • Caroline MECARY avocate • Claude MICHEL, syndicaliste • Christophe MILESCHI, professeur de littérature italienne • Didier MINOT, fondateur de Récit • Gérard MORDILLAT, écrivain cinéaste • Laurent MUCCHIELLI, sociologue • Dominique NOGUÈRES, avocate • Alain OBADIA, président de la Fondation Gabriel Péri • Bertrand OGILVIE, philosophe • Jean Baptise PARA, journaliste • Willy PELLETIER, coordinateur général de la Fondation Copernic • Alfredo PENA-VEGA, sociologue • Marianne PERCHET • Jean-Claude PETIT, compositeur • Roland PFEFFERKORN, sociologue • Guillaume PIGEARD DE GURBERT, philosophe • Dominique PLIHON, économiste • Yvan QUINIOU, philosophe • Jack RALITE, Ancien Ministre • Christophe RAMAUX, économiste • Ignacio RAMONET, journaliste • Serge REGOURD, sociologue • Robin RENUCCI, comédien • Jacques RIGAUDIAT, conseiller à la Cour des comptes • Michèle RIOT-SARCEY, historienne • Suzy ROJTMAN Féministe • Nicolas ROMEAS, directeur de la revue Cassandre/HorsChamp • Bertrand ROTHÉ, agrégé d’économie et chroniqueur • Maryse SALLES, sociologue • Lucien SÈVE, philosophe • Denis SIEFFERT, journaliste • Patrick SILBERSTEIN, éditeur • Évelyne SIRE-MARIN, Magistrate • Francis SITEL • Michel SOUDAIS Politis • Antoine SPIRE, journaliste • Éric STEMMELEN, ancien directeur des programmes de France 2 • Isabelle STENGERS, philosophe des sciences • Henri STERDINIAK, porte-parole des économistes Atterrés • Bernard STIEGLER, philosophe • Dany STIVE, journaliste à l’Humanité • Maya SURDUTS féministe • Charles SYLVESTRE, journaliste • Bernard TEPER, co-animateur du Réseau Éducation Populaire • Emmanuel TERRAY, anthropologue, ethnologue • Jacques TESTART, Biologiste • André TOSEL, philosophe • Stéphanie TREILLET , conseil scientifique d’ATTAC • Catherine TRICOT, architecte, rédactrice en chef de la revue Regards • Henri TRUBERT, Éditions les liens qui libèrent • Christophe VENTURA, Mémoire des luttes • Sophie WAHNICH, historienne • Louis WEBER syndicaliste • Serge WOLIKOW, historien • Jean Pierre WURTZ, Inspecteur général du théâtre et des spectacles • Philippe ZARIFIAN, sociologue • Pierre ZARKA, OMOS • Yves Charles ZARKA, philosophe.

 

(Visited 132 times, 1 visits today)