Contretemps-web soutient le projet d’une Marche de la dignité et contre le racisme, qui aura lieu le 31 octobre 2015.  Pour contribuer (financièrement) au succès de cette initiative, cliquez ici

 

Soutenez la marche de la Dignité ! Faisons de cet événement un moment historique !

Présentation du projet

Comme il y a 32 ans, comme il y a 10 ans, contre l’humiliation quotidienne, contre le mépris institutionnel, contre les violences policières, s’impose une nouvelle marche : la marche de la Dignité. Cette marche qui, au-delà de la nécessaire dénonciation de la dégradation de nos conditions de vie, se veut avant tout solidaire, responsable et porteuse d’espoir, partira de Barbès, le 31 octobre prochain à 14h. Marche de la Dignité, marche de l’espérance, elle mettra un point d’honneur à valoriser les luttes de l’immigration et des quartiers populaires et celles et ceux qui les ont portées. Notre réaction puissante, organisée, confiante est la seule façon d’enrayer notre écrasement collectif annoncé. 

Le 31 octobre, soyons nombreux, soyons forts, soyons déterminés !

A quoi servira l’argent collecté ?

L’argent collecté servira à financer – en totalité ou en partie – les frais de déplacement des familles de victimes de crimes policiers et des signataires (associations et personnalités) vivant en dehors de la région parisienne afin qu’ils puissent être présents le jour J. Il financera également l’impression d’affiches, la création de goodies et les frais logistiques (service d’ordre, logistique…). 

Parce que nous considérons que la transparence et l’éthique sont indispensables, nous nous engageons à être extrêmement claires sur les sommes récoltées et leur ventilation.

Notre équipe

La Marche de la Dignité est organisée par un collectif de femmes venues d’horizons divers et bien décidées à faire de cette marche un moment charnière. Elles travaillent en étroite collaboration avec des personnalités et organisations de l’immigration et des quartiers populaires et sont largement soutenues, en France comme à l’étranger, par des signataires individuels, associatifs ou syndicaux.