La fin des cabanes. Ethnographie de l’espace militant des ronds-points de Camon

Le 17 novembre 2018[1], date de début du mouvement des gilets jaunes, s’érigent un peu partout en France des cabanes sur les ronds-points. Espace informationnel, organisationnel et social, les cabanes ont été les centres névralgiques d’une contestation populaire. Il convient d’appréhender ces lieux dans une double dimension : à la fois comme un espace géographique physique avec ses frontières et ses bâtis, aménagé et aménageable par les militants, puis comme un espace social où des individus entretiennent des relations plus ou moins organisées et hiérarchisées.