Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris 5e.

Organisation : Antony Burlaud (Paris I/ CESSP), Julia Christ (Francfort/CActuS), Guillaume Fondu (Rennes/Philosophie des normes) et Florian Nicodème (Ens Paris/CActuS). Contact : florian.nicodeme@ens.fr

Ce colloque prend occasion du cinquantième anniversaire de Pour Marx et Lire Le Capital pour revenir sur ces deux œuvres majeures d’Althusser et sur leur contexte. On examinera les principaux concepts philosophiques de ces deux textes, et l’on tâchera de les situer à l’intérieur de différents cadres théoriques et historiques, afin de cerner au plus près le projet intellectuel althussérien. On abordera ainsi la trajectoire biographique d’Althusser, son activité d’enseignant ou d’éditeur, le dispositif politique et théorique du PCF et les débats philosophiques des années 1950 et 1960 (ceux dans lesquels les deux livres s’inscrivent, et ceux qu’ils ont suscités). Une attention particulière sera apportée aux résonances de ces textes dans le domaine des sciences sociales (économie, anthropologie, histoire, sociologie, psychanalyse) : on s’interrogera non seulement sur l’existence et les succès éventuels d’un « programme althussérien en sciences sociales », mais aussi sur les difficultés et les échecs de ce transfert disciplinaire.

Programme

Vendredi 5 juin – Amphithéâtre RATAUD (sous-sol du bâtiment NIR), ENS Paris (45, rue d’Ulm, 75005 Paris)

Matinée (9h30-12h30) : Une œuvre en contexte
9h 30 : Accueil des participants
10h00 : Yann Moulier Boutang – Althusser 1965 : l’apogée, le commencement, la coupure ? Quel Althusser de la maturité ?
10h45 : Frédérique Matonti – Althusser et le soupçon Chinois
11h30 Pause  
11h45 : Julien Hage – Althusser éditeur de l’althussérisme : les débuts de la collection Théorie
12h30 – Fin de la matinée

Après-midi (14h-18h30) : Althusser face à ses contemporains
Frédéric Worms – Introduction
14h00 : Hubert Tardy-Joubert – Althusser et Sartre
14h45 : Hervé Oulc’hen – Le problème du primat de la pratique. Entre Althusser et Foucault
15h30 : Pause
15h45 : Guillaume Sibertin-Blanc – Althusser, Deleuze et Guattari
16h30 : Claire Pagès – Lyotard et Althusser, ou la question de la place de l’aliénation
17h15 : Pause
17h30 : Yoshihiko Ichida et François Matheron – Entre Spinoza et le groupe Spinoza : le vide
18h30 : Pause
Soirée (19h-20h30) : Table Ronde – Althusser, collègue et enseignant – Amphithéâtre Rataud
(avec la participation de Yves Duroux, Jean-Pierre Lefebvre, Bernard Pautrat et Emmanuel Terray)
20h30 : Fin de la journée

Samedi 6 juin – Salle des Actes (escalier A, 1er étage), ENS Paris (45, rue d’Ulm, 75005 Paris)

Matinée (9h-12h45) : Élaborer les concepts du marxisme
9h00 : Pierre Macherey – Lire Althusser
10h00 : Pause
10h15 : Jean Quétier – La coupure épistémologique de 1845-46 hier et aujourd’hui
11h00 : Julia Christ – Symptôme et totalité
11h45 : Pause
12h00 : Alexandre Feron – Sur le concept de mode de production
12h45 : Fin de la matinée

Après-midi (14h-19h) : Un programme de recherche en sciences sociales
14h00 : Guillaume Fondu – Le contexte théorique de la réception économique d’Althusser
14h45 : Gérard Duménil – La tension non résolue entre Histoire et Économie politique dans l’analyse althussérienne de la théorie marxienne de la connaissance
15h30 : Pause
15h45 : Emmanuel Terray – Pour Marx : un texte libérateur
16h30 : Yohann Douet – Althusser, Poulantzas et le problème de l’autonomie de la politique
17h15 : Pause
17h30 : Antony Burlaud – « Althusser-à-quoi ? » Quelques réceptions critiques en sciences sociales
18h15 : Yves Duroux et Bertrand Ogilvie – Althusser et la psychanalyse
19h00 : Fin de la journée

Colloque organisé avec le soutien du Département de philosophie de l’ENS Paris, du projet de recherche CActuS (ANR/DFG) et du Centre International d’Etude de la Philosophie Française Contemporaine (CIEPFC).

 

(Visited 206 times, 1 visits today)