Centre Calouste Gulbenkian/Reid Hall, Columbia University, Paris.
 
La notion de décentrements renvoie à une démarche qui invite à appréhender différents lieux subsumés par le concept de Suds où sont mises à l’épreuve, en théorie et en pratique, les sciences humaines et sociales organisées dans le cadre d’une épistémè hégémonique imposée par l’Occident. Cette tension entre l’Ouest, posé comme instance de régulation des rapports entre différentes formes de savoirs à un moment de l’histoire humaine, et les Suds illustre bien ce pas de côté. Dans ce colloque, Décentrer revient à interroger la reconfiguration cognitive et politique du monde depuis les années 1980 en particulier depuis la fin de la Guerre froide, afin de comprendre les potentialités de nouvelles approches épistémologiques.

Lieux

  • Jeudi 26 novembre 2015 : Centre Calouste Gulbenkian – 39 Boulevard de la Tour-Maubourg, 75007 Paris. Métro : La Tour-Maubourg (ligne 8)
  • Vendredi 27 et samedi 28 novembre 2015 : Reid Hall, Columbia University, Paris – 4 Rue de Chevreuse, 75006 Paris. Métro : Vavin (ligne 4)

 

Programme

Jeudi 26 novembre 2015

9:00-10:00 Ouverture officielle
10:00-13:00

Idée des Suds

Président de séance : Thomas Brisson, Université Paris 8-Vincennes Saint Denis, France
10:00-10:30

  • Naoki Sakai, Université de Cornell, États-Unis : The West and Self-referentiality – Colonial Modernity: Asian Identity and Civilizational Transference

10:30-11:00 Pause café
11:00-12:20

Table ronde 1
  • Gaurav Desai, Université de Tulane, États-Unis : ‘Frail SkiffsTossed on the Ocean of Life’: Gender and Romance in Nineteenth Century Zanzibar
  • Fabian Sanabria, Université Nationale de Colombie, Colombie : Au-delà du feuilleton. Un scénario pour sortir de la violence : Patrimoine archéologique et post-conflit en Colombie
  • Serge Massamba, EHESS-IMAF, France :  Philosophie et spécificité africaine
  • Arun Bala, Université Nationale de Singapour : Chinese Organic Materialism and Asian Science Studies: Rethinking the Needham (Présenté par Jon Solomon)

12:20-13:00 Débat
13:00-14:00 Déjeuner
14:00-17:00

Décolonisation des savoirs

Président de séance : Capucine Boidin, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 – CREDA/IHEAL, France 14:00-14:30

  • Nelson Maldonado-Torrès, Université de Rutgers, États-Unis : European Sciences, Discipline, and Method: The Formation of the Secular Line and the Color Line

14:30-15:10

Table ronde 2
  • Paola Bacchetta, Université de Berkeley, États-Unis : Planétarités situées
  • Allison Sanders, EHESS-IMAF, France : The decentring of French research in Africa – the case of ORSTOM and IFAN in Senegal

15:10-15:40 Pause-café
15:40-16:20

  • António Tomás, Stellenbosch University, Afrique du Sud : New epistemologies for a decolonized university
  • Madina Tlostanova, Université de Linköping, Swede / Russian : Presidential Academy of National Economy and Public Administration, Russie Can the post-Socialist think? The geo-politics and body-politics of knowledge, and the global decoloniality (Présenté par Rada Ivekovi?)

16:20-17:00 Débat
17:00 Cocktail

Vendredi 27 novembre 2015

9:30-13:00

Requestionner les catégories de la domination

Présidente de séance : Gisèle Sapiro, CNRS-EHESS
9:30-10:00

  • Gayatri Chakravorty Spivak, Université de Columbia, États-Unis : Uncoercive Rearrangement of Desires: Housing the body.

10:00-10:40

Table ronde 3
  • Barnita Bagchi, Université d’Utrecht, Pays-Bas :  Decolonizing the Mind: Utopias, Speculative Fiction, and the Decentring from Global Souths of Dominant Epistemologies
  • Catarina Antunes Gomes, Université Agostinho Neto, Angola / Centro estudios sociais, Portugal : Bearing life or a widow’s tale. A meditation on vulnerability, recognition and transcendence

10:40-11:10 Pause-café
11:10-12:30

  • Armelle Cressent, EHESS-IMAF, France :  The impact of colonial library on our minds: Reading Mudimbe and Foucault with Eboussi-Boulaga

12:30-13:00 Débat
13:00-14:00 Déjeuner
14:00-17:00

Traductions : avenir du monde commun

Présidente de séance : Catarina Madeira-Santos, EHESS-IMAF, France
14:00-14:30

  • Simon Gikandi, Université de Princeton, États-Unis : Slavery and Civilization: Rethinking Economies of Modern Death

14:30-15:15

Table ronde 4
  • Frieda Ekotto, Université de Michigan Ann Arbor, États-Unis : Shakespeare in African dress: Negociating a new black identity
  • Jon Solomon, Université Jean-Moulin Lyon-3, France :  Translation Enlightenment: Towards a Transcultural Meaning of Enlightenment

15:15-15:30
Pause-café
15:30-16:30

  • Orazio Irrera, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France : Du Dhandak à l’incendiarisme planifié : pour une généalogie coloniale de la mésopolitique en Inde

16:30-17:00 Débat
17:00 Cocktail

Samedi 28 novembre 2015

9:30-13:00

Lignes de fuite

Président de séance : Jesús García-Ruiz, CNRS-EHESS, France
9:30-10:00

  • Joyce C. H. Liu, Université Nationale Chiao Tung, Taiwan : Confucianism and its Limits: Wherefrom the Emancipatory Epistemology?

10:00-10:40

Table ronde 5
  • Dandan Jiang, Université de Jiaotong, Chine : Le pluriel et la subjectivité : un dialogue transculturel autour de la pensée taoïste
  • Nadia Yala Kisukidi, Université de Genève, Suisse / CIPh, Paris : D’un renversement critique : les langages religieux de l’émancipation

10:40-11:10 Pause-café
11:10-12:00

  • Rigoberto Queme, Instituto Munikat, Guatemala : Epistemologías de las sociedades y concepción del poder: 45 años de luchas indigenistas
  • Kadya Tall, IRD-IMAF, France : Candomblé au Brésil : l’épistémè de la fraternité raciale

12:00-12:40 Débat
12:40-13:00 Conclusion Institutions organisatrices : IMAF et HESAM
Avec le soutien de : EHESS, CNRS, IRD, Tepsis, FMSH, Columbia Global Centers

Date

  • du jeudi 26 novembre 2015 à 09h au  samedi 28 novembre 2015 à 13h
 
Contact
 
Rémy Bazenguissa Ganga (bazengui@ehess.fr)
IMAF – EHESS
96, boulevard Raspail 75006 Paris

tél. 01 53 63 56 50

 

(Visited 139 times, 1 visits today)