La gauche de l’entre-soi et le burkini

La gauche de l’entre-soi et le burkini

Dans cet article, Philippe Marlière, professeur de sciences politiques à University College London, revient sur les récentes controverses sur le port du burkini en France, montre la ligne de fracture qu'elles ont créé au sein de la gauche française, et réfute les arguments qui sont déployés pour justifier des attaques racistes et sexistes contre les femmes musulmanes.

date: 
26/08/2016 - 08:56
Philippe Marlière
Peut-on lutter tout à la fois contre l’islamophobie et contre l’islamisme ? Réponse à Denis Collin, président de l’Université populaire d’Evreux

Peut-on lutter tout à la fois contre l’islamophobie et contre l’islamisme ? Réponse à Denis Collin, président de l’Université populaire d’Evreux

Il est souvent affirmé que la dénonciation de l'islamophobie et la lutte contre son développement, en particulier au cours des quinze dernières années en France (comme l'a rappelé, en ce mois d'août, ce qui est devenu "l'affaire du burkini"), mènerait nécessairement à une complicité avec les courants salafistes. Pour nombre d'hommes politiques et d'idéologues, de droite comme de gauche, cette thèse est devenue un lieu commun et constitue l'un des axes centraux du consensus islamophobe. Jean Batou montre dans cet article qu'elle ne repose sur rien et que "la lutte contre l’islam sectaire et l’islam politique réactionnaire ne passe pas par la multiplication des interdits" mais par une politique antiraciste conséquente et l'émergence d'une alternative anticapitaliste. 

date: 
20/08/2016 - 10:44
Jean Batou
Ce pire qui nous inspire

Ce pire qui nous inspire

La dérive autoritaire et la mise en place d'un État sécuritaire par l'actuel gouvernement français n'impliquent pas une simple perte de droits pour le "citoyen" conçu comme sujet abstrait. Comme le montre Alain Brossat dans cet article, elles supposent la constitution d'une partie de la population, liée de près ou de (très) loin avec l'Islam, non simplement en menace mais en "ferment de dissolution ou de destruction violente de la communauté nationale vigoureusement reterritorialisée en termes ethniques, culturalistes et fallacieusement religieux".

date: 
17/08/2016 - 10:31
Alain Brossat
"Comment lutter ?" Un livre de Lilian Mathieu

"Comment lutter ?" Un livre de Lilian Mathieu

Avec l'aimable autorisation des éditions Textuel, nous mettons ici à disposition le livre de Lilian Mathieu Comment lutter ? Sociologie et mouvements sociaux, initialement paru en 2004 dans la collection "La Discorde", alors dirigée par Daniel Bensaïd. Cette publication s'accompagne d'une présentation inédite de l'ouvrage par l'auteur. 

date: 
11/08/2016 - 13:08
Lilian Mathieu
Turquie : autopsie d’un double coup d’État

Turquie : autopsie d’un double coup d’État

Dans la nuit du 15 au 16 juillet dernier, une fraction de l’armée turque a tenté de renverser le gouvernement élu dirigé par Erdoğan. Lancée manifestement par des secteurs très minoritaires de l’appareil d’État et ne disposant d’aucun soutien de masse dans la population, cette tentative a été écrasée dans l’œuf. Emre Öngün montre dans cet article qu’elle a permis au leader de l’AKP de renforcer sa légitimité en posant en sauveur de la démocratie, mais surtout d’approfondir le « coup d’État civil » initié depuis plusieurs mois et, ainsi, d’accélérer la mutation autoritaire du régime.

date: 
08/08/2016 - 11:23
Emre Öngün
Le mouvement des locataires à Berlin : péripéties récentes d’un mouvement de mobilisation populaire contre la ville néolibérale

Le mouvement des locataires à Berlin : péripéties récentes d’un mouvement de mobilisation populaire contre la ville néolibérale

Quels sont les effets politiques de l'augmentation des loyers à Berlin ? Peut-on encore parler d'une "ville de locataires" alors que le nombre de propriétaires ne cesse d'augmenter depuis la chute du mur ? À partir d'une analyse du mouvement des locataires, Thomas Chevallier interroge les conditions de possibilité de résistance à la ville néo-libérale. 

date: 
03/08/2016 - 15:58
Thomas Chevallier
Écrire la violence sociale. Entretien avec Annie Ernaux

Écrire la violence sociale. Entretien avec Annie Ernaux

Dans quelle mesure l’inscription dans le monde social – une origine populaire, le statut de femme, etc. – conditionne-t-elle l’activité littéraire ? Quel rapport l'écriture entretient-elle avec l’engagement politique ? Comment décrire les groupes dominés et écrire la violence sociale – ordinaire et omniprésente, notamment sous la forme de ce que Bourdieu nommait la « violence symbolique » ? Quelles différences entre l’écriture sociologique et l’écriture littéraire ? L’écriture de soi peut-elle permettre, et sous quelles conditions, de révéler les mécanismes inégalitaires et la violence qui traversent et structurent le monde social ? Comment peut-elle être un moyen de lutter contre la domination ou, du moins, de rendre justice aux dominé·e·s ? 

Ce sont toutes ces questions, et d’autres, que l’écrivaine Annie Ernaux – auteure notamment de Les Armoires vides (1974), La Place (1983), ou plus récemment Les Années (2008) et Regarde les lumières mon amour (2014) – aborde dans cet entretien avec Manuel Cervera-Marzal.

date: 
01/08/2016 - 11:02
Annie Ernaux
« Et l’on n’a pas pu ». Podemos à la croisée des chemins

« Et l’on n’a pas pu ». Podemos à la croisée des chemins

Nous reproduisons ci-dessous de larges extraits d’une tribune publiée sur le site Diagonal, proche de la gauche de contestation. Dans ce texte Mario Espinoza Pino tire un bilan sévère des récents résultats électoraux décevants de Podemos et de ses alliés, mais plus essentiellement des infléchissements d’orientation, de fonctionnement et de pratiques que la direction de Podemos a imprimés au parti et qui, selon lui, expliquent pour une large part l’échec subi.

date: 
28/07/2016 - 13:24
Mario Espinoza Pino
L’échec de Podemos et de ses alliés : de l’urgence d’une réorientation

L’échec de Podemos et de ses alliés : de l’urgence d’une réorientation

L’élection législative espagnole du 26 juin a délivré un avertissement à tous ceux et toutes celles qui, dans l’État espagnol comme ailleurs, placent beaucoup d’espoir dans Podemos. La démesure de cet espoir, malgré l’autre avertissement – dramatique celui-là – venu de Grèce, s’accompagne généralement d’une réticence, y compris parfois parmi les anticapitalistes, à penser de façon critique les forces politiques qui prétendent incarner un projet de transformation politique et sociale.

date: 
26/07/2016 - 10:01
Antoine Rabadan
Anatomie d’une période d’exception politique

Anatomie d’une période d’exception politique

Militant du mouvement Ensemble! engagé dans la lutte contre le projet de loi "Travail", ancien militant de la LCR et doctorant en histoire à l'université Rennes 2, Hugo Melchior propose ici une analyse sur le vif, rédigée avant l'adoption définitive du texte, des mobilisations récentes et en cours.

date: 
21/07/2016 - 11:22
Hugo Melchior
Les deux espaces de valorisation en tension. Réponse à Christophe Darmangeat

Les deux espaces de valorisation en tension. Réponse à Christophe Darmangeat

Jean-Marie Harribey répond ici aux objections formulées à l’encontre de certaines de ses thèses par Christophe Darmangeat dans un développement que nous avons récemment publié en guise d’extrait de son livre Le profit déchiffré.

date: 
19/07/2016 - 12:24
Jean-Marie Harribey
14 juillet 1953 : répression coloniale, massacre d'État

14 juillet 1953 : répression coloniale, massacre d'État

Le 14 juillet 1953, une manifestation anticoloniale - appelée par le MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques) fondé par Messali Hadj, la CGT et le PCF - était réprimée dans le sang. 6 jeunes ouvriers algériens et un métallurgiste français, syndicaliste CGT, furent tués par balles, pour avoir revendiqué la fin du colonialisme et l'indépendance de l'Algérie.

date: 
14/07/2016 - 09:59
Emmanuel Blanchard
Le Hezbollah, une force contre-révolutionnaire

Le Hezbollah, une force contre-révolutionnaire

Le Hezbollah a été et reste l’objet de débats vigoureux parmi les chercheurs et entre les différents courants de « gauche » au Moyen Orient et à travers le monde. Certains considèrent encore et toujours le mouvement fondamentaliste islamique libanais comme « anti-impérialiste », estimant qu'il représente une variante arabe de la « théologie de la libération » (qui s’est développée en Amérique latine), en visant une plus grande justice sociale et une réaffirmation de l’identité nationale libanaise face à « l'invasion des valeurs étrangères ».

date: 
12/07/2016 - 14:27
Joseph Daher
Venezuela : retrouver la voie de la révolution bolivarienne

Venezuela : retrouver la voie de la révolution bolivarienne

Alors que le Venezuela s’enfonce dans la crise, l’héritage du chavisme ne semble plus à même d’assurer à Nicolas Maduro une stabilité politique. Confronté à l’appauvrissement des classes populaires, à la pénurie de biens et à l’offensive de la droite, la situation nécessite de tirer un bilan sans complaisance de l’actuel gouvernement vénézuélien.

date: 
07/07/2016 - 15:29
Mike Gonzalez
Syndiquer le contenu