Anatomie d’une période d’exception politique

Anatomie d’une période d’exception politique

Militant du mouvement Ensemble! engagé dans la lutte contre le projet de loi "Travail", ancien militant de la LCR et doctorant en histoire à l'université Rennes 2, Hugo Melchior propose ici une analyse sur le vif, rédigée avant l'adoption définitive du texte, des mobilisations récentes et en cours.

date: 
21/07/2016 - 11:22
Hugo Melchior
Les deux espaces de valorisation en tension. Réponse à Christophe Darmangeat

Les deux espaces de valorisation en tension. Réponse à Christophe Darmangeat

Jean-Marie Harribey répond ici aux objections formulées à l’encontre de certaines de ses thèses par Christophe Darmangeat dans un développement que nous avons récemment publié en guise d’extrait de son livre Le profit déchiffré.

date: 
19/07/2016 - 12:24
Jean-Marie Harribey
14 juillet 1953 : répression coloniale, massacre d'État

14 juillet 1953 : répression coloniale, massacre d'État

Le 14 juillet 1953, une manifestation anticoloniale - appelée par le MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques) fondé par Messali Hadj, la CGT et le PCF - était réprimée dans le sang. 6 jeunes ouvriers algériens et un métallurgiste français, syndicaliste CGT, furent tués par balles, pour avoir revendiqué la fin du colonialisme et l'indépendance de l'Algérie.

date: 
14/07/2016 - 09:59
Emmanuel Blanchard
Le Hezbollah, une force contre-révolutionnaire

Le Hezbollah, une force contre-révolutionnaire

Le Hezbollah a été et reste l’objet de débats vigoureux parmi les chercheurs et entre les différents courants de « gauche » au Moyen Orient et à travers le monde. Certains considèrent encore et toujours le mouvement fondamentaliste islamique libanais comme « anti-impérialiste », estimant qu'il représente une variante arabe de la « théologie de la libération » (qui s’est développée en Amérique latine), en visant une plus grande justice sociale et une réaffirmation de l’identité nationale libanaise face à « l'invasion des valeurs étrangères ».

date: 
12/07/2016 - 14:27
Joseph Daher
Venezuela : retrouver la voie de la révolution bolivarienne

Venezuela : retrouver la voie de la révolution bolivarienne

Alors que le Venezuela s’enfonce dans la crise, l’héritage du chavisme ne semble plus à même d’assurer à Nicolas Maduro une stabilité politique. Confronté à l’appauvrissement des classes populaires, à la pénurie de biens et à l’offensive de la droite, la situation nécessite de tirer un bilan sans complaisance de l’actuel gouvernement vénézuélien.

date: 
07/07/2016 - 15:29
Mike Gonzalez
Quand Rocard préparait le tournant de la rigueur

Quand Rocard préparait le tournant de la rigueur

La mort est une grande productrice d’amnésie collective ; à coup d’hommages nationaux, elle va jusqu’à transformer ceux qui furent les serviteurs zélés des puissants en amis des opprimé·e·s. Michel Rocard est de ceux là, dont la mort permet d’oublier ce que fut son action réelle, par la célébration ad nauseam de « l’homme de gauche » qu’il fut, dit-on, indéfectiblement. 

date: 
04/07/2016 - 08:48
Daniel Bensaïd
Pourquoi et comment réduire le temps de travail

Pourquoi et comment réduire le temps de travail

La réduction du temps de travail est un axe central pour tout agenda anticapitaliste, à la fois comme revendication immédiate afin d'en finir avec le chômage et dans le cadre d'un projet communiste pour permettre la gestion démocratique, par les travailleurs·ses eux·elles-mêmes, de leurs entreprises et de la société tout entière. De ce point de vue, la proposition formulée récemment par la CGT de réduire la durée légale hebdomadaire du temps de travail à 32 heures, doit être saluée. L'économiste Michel Husson discute ici la question en tentant de définir ce que pourrait être "une bonne RTT", capable de supprimer le chômage et de réduire les inégalités. 

date: 
02/07/2016 - 13:56
Michel Husson
 « Les prolétaires n’ont pas de patrie » ? L’internationalisme vu du  « Manifeste du Parti communiste »

« Les prolétaires n’ont pas de patrie » ? L’internationalisme vu du « Manifeste du Parti communiste »

Les divergences sur l’Union européenne et la zone euro – les quitter ou les transformer ?  ont remis à l’ordre du jour la question de l’internationalisme, du moins au sein de cet espace qu’on appelle l’Europe. Peut-on – et comment ? – penser ensemble la dimension nationale de la lutte des classes subalternes (et, partant, leurs nationalités) et leur solidarité en Europe et bien au-delà ?

date: 
29/06/2016 - 09:37
Henri Maler
Le temps de la dislocation

Le temps de la dislocation

Voici venu le temps de la dislocation. Sur fond de désastre économique, d’arrogance bureaucratique et de mépris pour les questions sociales, l’attrait pour le projet européen n’a cessé de reculer ces dernières années. Les forces centrifuges qui se sont accumulées prennent aujourd’hui le dessus. La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) est le premier mouvement d’un processus de démembrement de l’Union qui, s’il n’est pas encore inéluctable, devient désormais très probable.

date: 
25/06/2016 - 08:09
Cédric Durand
Portugal : où va la gauche radicale ?

Portugal : où va la gauche radicale ?

Pour la première fois dans le système politique portugais, un gouvernement PS (Parti socialiste) est soutenu au Parlement par la gauche : le Bloco de esquerda (Bloc de gauche) et le PCP (Parti communiste portugais). Comment cela est-il arrivé ? Quel type d’accord a été signé entre ces organisations ? À quels dilemmes la gauche radicale est-elle confrontée au Portugal aujourd’hui ? Alors que s’ouvre demain le 10e congrès national du Bloc de gauche, Catarina Príncipe et Carlos Carujo tentent d’apporter des réponses à ces questions, en mettant en garde contre l’illusion de l’ « austérité douce » portée par le PS portugais.

date: 
24/06/2016 - 08:11
Catarina Príncipe et Carlos Carujo
Walter Benjamin, la violence et la loi travail

Walter Benjamin, la violence et la loi travail

Les débats autour de la violence politique en général et des violences policières en particulier reviennent sur le devant de la scène depuis la manifestation contre la loi travail du 14 juin. Cet article propose un éclaircissement de la situation à l’appui du théoricien marxiste Walter Benjamin.

date: 
21/06/2016 - 21:32
Benjamin Birnbaum
Orlando : un massacre homophobe et raciste

Orlando : un massacre homophobe et raciste

Qu’est-ce qui a pu inciter Omar Mateen, dans la soirée du 12 juin, à abattre froidement 49 clients du club Pulse d’Orlando (Floride), fréquenté par des gays, des lesbiennes, des bisexuel·les et des transsexuel·les (LGBT), en majorité latinos et noirs ? Avant tout, la haine pour les personnes LGBT et les gens de couleur qu’il fréquentait discrètement la nuit, alimentée par le virilisme, l’homophobie et le racisme de son milieu de travail, le jour ; il était employé par la compagnie G4S, géant des sociétés militaires privées, réputée notamment pour ses abus contre l’immigration.

date: 
20/06/2016 - 15:17
Jean Batou
15M : il y a cinq ans commençait le futur. #Globaldebout

15M : il y a cinq ans commençait le futur. #Globaldebout

Cinq ans déjà. Une demi-décennie s’est écoulée depuis la « grande déflagration » du 15 mai 2011. Inscrit en lettres majuscules dans l’histoire sociale de l’humanité, 2011 a été, avec les révolutions arabes, le 15M [15 mai] et Occupy Wall Street, l’année de l’indignation mondialisée où, comme rappelé par Slavoj Zizek, « nous avons rêvé dangereusement ». Le 15M a joué un rôle de pivot dans l’enchaînement de révoltes qui ont parcouru le monde au cours de cette année, car il a représenté la première grande secousse dans le monde occidental (où avaient déjà débuté, de façon isolée, des processus de protestation massive en Grèce et en Islande) propagée depuis le printemps arabe, sur le mode du chaînon intermédiaire conduisant à l’irruption de Occupy à l’automne.

date: 
19/06/2016 - 16:56
Josep Maria Antentas
La répression par l’exception. Entretien avec Vanessa Codaccioni

La répression par l’exception. Entretien avec Vanessa Codaccioni

À partir d’une enquête sur une juridiction singulière, la Cour de sûreté de l’État, Vanessa Codaccioni s’interroge, dans son livre Justice d’exception, sur la gestion étatique des illégalismes politiques et sur l’utilisation, en temps de paix, d’outils répressifs réservés aux situations de guerre. Dans cet entretien, elle revient sur la genèse de cette juridiction et sur le flou entourant la catégorie « d’ennemis publics » ou « d’ennemi intérieur futur ». Elle aborde enfin la question des usages contemporains de la justice d’exception, question d’une actualité brûlante depuis les événements du 13 novembre 2015.

date: 
17/06/2016 - 09:02
Vanessa Codaccioni
Syndiquer le contenu